DOUBLES MENSONGES ET SCENARIOS "CATASTROPHE"

20/7/2013

 

 

version en langue bfrançaise

 

***

"Qui nous prouve qu'il va y avoir

un réchauffement global du climat

d'origine anthropique?

 

 

C'est l'une des questions posées aux sceintifiques lors d'une réunionn internatonale sur le réchauffement de la Plnète, par le représentant de l'un des pays les plus gros émetteurs de dioxyde de carbone, le fameux CO² que l'on considère comme étant la cause incontestable de la hausse des températures dans l'ensemble des Continents.

Réponse des climatologues:

 

"Il ne s'agit plus de savoir s'ily aura ou  une hausse générale des températures sur toute la surface du Globe, nous y sommes dejà, La quetion est, quel sera l'impact sur les conséquences du réchauffement du climat des phénomèes amlificateurs: la dilatation thermique des eaux des acéans, la fonte anormale des étendus glaciers, l'augmentation certaine de l'activité cyclonique vioente. Et même la réappariion de maladies endémiques et autres dans des pays aujourd'hu épargnés.

"Nous savons suffisamment pour en conclure que  la principale cauee du réchauffement de la Planète, est la concentration de carbone dans l'atmosphère due à la combustion du  carbone fossile (charbon, gaz naturel et pétrole). Et nous savons aussi que si l'on ne met pas rapidemente  en oeuvre les mesures qui s'imposent, pour faire réduire d'au moins 60 % les émisions de gaz carboniques les conséquences en seront désastreuses et irréparables. La hausse des températures accélérera le rythme de la fonte des masses graciaires, qui a leur tour deverseront une quantité adal de l'eau douce das les Mers, alimentant du même coup la dynamique de l'élévation de leur niveuau.

"Dans le Pacifique les iles les plus basses sont de plus en plus menacées par la montée des eaux. L'Archipel de Vanuatu a été le premier a dévoir évacuer des villages envahies par l'eau. Viendront bentôt le tour des Atolls de Tuvalu, puis celui des Madives dans l'océans indien.

"Cette surélévation du niveau de Mers sera catastrophique pour les grands Deltas: Mississipi, Nil, Gange, Mécong; et pour les habitants des grandes Metropoles de bord de Mer: Nwe york, Tokyo, Bombay, Calcuta Miami, Londres, la Haie, ou encore Venise.

 

José Lino

WARMING PLANET

A SEA OF LIES

TO BOOST THE BUSINESS

A bokthet says alwais

Averything down we tink

 

"En Afrique les sécheresses à répétition entraîneront l'assèchement des nappes phréatiques et un efondrement sans précédent de la production agricole dans la plupart des régions. D'ici à la fin du Siècle 150 millions de personnes pourraient périr en Afrique subsharienne des cnséquences directes du réchaufement climatique. Des dizaines de millions d'autres devront être déplacées et se rétrouveront sans abri, sans travail ni la possibilité de cultiver la terre pour se nourrir.

" Les plus audacieux nous disent qu'un mammifère sur quatre, un oiseau et un ampibien sur trois, disparatront de la surface du Globe d'ici 2100. Et ce seront des dizaines de milliers de mammifères , d'oiseaux et d'emphibiens que les générations futures ne pourront plus voir qu dans les musées."

 

Et  où est le problème? Nous aussi, nous n'avons pas vu vivants le lion des cavernes, le mammmouth a fourrure, l'ours a museau plat, ni les centeines de milliers de mammifères et doiseaux disparus pendant le millénaire précédant notre venue dans ce monde. Et pouquoi ne serait-il pas de même au cours des années et des Sècles à venir?  

Parmi ces spécialistes du mensonge et des scenarios "catastrophe", certains ont certainement été tentés de s'en tenir à la rumeur populaire selon laquelle le calendrier de la civilisation Maya, inventé 3.300 ans avant notre ère, annoncerait la fin du monde en 2012. l'ennueux, pour eux, c'étai que les clandriers Maya (il y en a quatre) ne prédisaient absolument pas la fin du monde en 2012. Ils prevoyaient uniquempent pour le 21 Décembre 2012 la fin dune période cyclique et le commencement d'un noveau cycle. Ce qui n'était pas du tout la méme chose.

 

Et faute d'arguments solides pour démontrer l'origine du changement climatique, on se meintient dans le double mensonge pour justifier les caues du réchuffemente planétaire et, en ce qui concerne les éventuelles conséquences, on se limite aux  scenarios catastrophe. Il en restera toujours quelque chose dans la mémoire collective.

Dans quelques millions, ou dizaines de millions d'nnées, 97 % des espèces animale que l'on connâit aujoud'hui, y compris l'Homme, n'existeront plus. Et on continuera à ne rien comprendre. On croiera toujours que les varitions climatiques de la Planète dépendent de acticivités humaines. Et que leurs conséquences restent en relation directe avec le comportement des humains!...

José Lino

 

Tags : chaleur froid
Category : climat | Write a comment | Print

From the same author

Comments